Kafé Korsé

Né à Nantes, Kafé Korsé a toujours été mordu de dessin. Son cœur bat pour ça.

Il a commencé à dessiner sur des grands formats à partir du lycée, grâce à une rencontre. Avant de s’exprimer dans ses œuvres, il passe toujours par le dessin comme une base progressive, qui permet une marge d’erreur et d’expérience.

Son inspiration vient de tout ce qui se faisait en dessin personnages et mangas – De DMV (personnages très détaillés), de graffitis à messages, de compos… Ensuite de lettrage de réseaux. Les gens qui ont été moteurs pour lui : Reso, Persu. Mais également : Magritte, Dali, Escher (génie de la gravure, trompe l’œil, mise en abîme, l’infini)

Il peint depuis 13 ans

Depuis 3 ou 4 ans il est en recherche de nouvelles choses, pour casser les habitudes, aller plus loin que ce qu’il sait faire. Inspiration d’autre chose que le graffiti : le film, les voyages, la vie des gens, la culture, les rencontres… Une simple lumière peut le fasciner. Il cherche les contrastes : flou/net, passé/présent…

En recherche permanente, sans chercher esthétisme ou à plaire. La spontanéité.

Il aime la poésie et l’humour : Coluche Desproges, Brassens… L’humour pour donner un côté libre et naïf. Comme un enfant. Casser le pragmatisme que l’adulte a en lui. Un avion en carton mal construit, avec un pilote qui porte un casque de formule 1, pas un bel avion qui vole.

Ses œuvres racontent des choses, portent un message…

La sur-connectivité lui prend la tête, les gens oublient de regarder autour d’eux. Ses messages sont souvent politisés, contre la société de sur-consommation / pollution.

 

fr_FRFrench